Arduino Nano : Avantages, inconvénients, utilisation et fonctionnement

Le choix d’un microcontrôleur pour faire de la programmation dépend en réalité des situations. Autrement dit, il faut trouver ce qui convient idéalement au type de projet que l’on souhaite réaliser. Cet état de choses peut malheureusement limiter les travaux.

Heureusement, il existe un microcontrôleur capable de s’adapter à toute situation : l’Arduino. La carte Arduino est un élément fiable et capable d’exécuter un programme complet. Elle représente la solution adaptée pour contrôler l’électronique. Cependant, dans certains cas, il peut arriver que l’on soit confronté à un problème de format ou d’espacement irrégulier avec certaines cartes Arduino.

C’est justement pour faire face à ce genre de situation que la carte Arduino Nano a été conçue. Cette carte présente de nombreux avantages et s’avère une solution idéale pour apprendre à coder avec l’IDE Arduino.

Présentation de l’Arduino Nano

L’Arduino Nano est une carte de dimensions 45mm x 18mm. Très légère, elle ne pèse que 5g, ce qui lui permet de s’adapter aux petits systèmes électroniques embarqués et aux petits robots. C’est la carte la moins chère du marché.

Cependant, ce serait une erreur d’établir une corrélation entre son prix et sa performance. Certes, elle coûte moins cher, mais elle rend un service de qualité et affiche des performances aussi remarquables que celles d’une UNO.

Elle est dotée de 14 pins digitaux à travers lesquels elle fournit 40 mA maximum. En outre, elle intègre 2 pins analogiques de plus que la UNO. Cela fait donc 8 pins analogiques pour la Nano. En ce qui concerne la capacité, elle est dotée d’une mémoire Flash de 32Kb et 2Kb de mémoire dynamique.

La particularité de la carte est qu’elle est très minimaliste et se présente avec un empattement vraiment réduit. On note l’absence du connecteur DC de 2.5 mm chez l’Arduino Nano.

Elle est adaptée à des projets où l’on est amené à intervenir sur un espace très restreint. Elle est aussi sollicitée pour réaliser des systèmes légers ou souples. La Nano peut être reliée à un PC grâce à un câble micro-USB. À noter que la Nano est livrée sans le câble, mais il est possible de l’obtenir dans le commerce.

Il existe une similitude entre la carte Arduino Nano et la carte Arduino Uno, en ce sens que les deux sont basées sur un ATMega328 couplé à un quartz de 16 MHz. On peut donc affirmer que la Nano est tout simplement le format réduit de l’Arduino UNO, qui correspond au format standard DIL30.

Ainsi, lors des travaux, il devient facile d’insérer l’Arduino Nano sur une breadboard. Il est également possible de la souder sur des cartes électroniques. De ce fait, elle permet de travailler sans difficulté majeure, car elle devient facile à utiliser.

La programmation de l’Arduino Nano se fait exactement comme les autres avec l’IDE Arduino 1.7.8 ou avec des versions supérieures.

L’Arduino Nano intègre toutes les fonctionnalités électroniques qui permettent de réaliser des travaux de programmation sans difficulté, mais aussi d’utiliser un microcontrôleur intégré. Pour cela, il est juste nécessaire de relier la carte à un PC à l’aide d’un câble USB.

Zoom sur les caractéristiques techniques générales de l’Arduino Nano

  • Microprocesseur : ATMega328
  • Mémoire flash : 32 ko
  • Mémoire SRAM : 2 ko
  • Mémoire EEPROM : 1 ko
  • 20 broches d’entrées et sorties, dont 6 broches PWM et 6 broches d’entrées analogiques 10 bits
  • 2 broches uniquement d’entrée analogique 10 bits
  • Courant par entrées-sorties : 40 mA
  • Fréquence d’horloge : 16 MHz
  • Bus série, I2C et SPI
  • Gestion des interruptions
  • Prise USB : mini-USB B
  • Boîtier DIL30
  • Dimensions : 45 x 18 x 18 mm
  • Poids : 5 g

Les avantages de l’Arduino Nano

L’Arduino Nano présente de nombreux avantages non négligeables :

  • Taille

Comme mentionné un peu plus tôt, l’Arduino Nano est la version réduite ou simplifiée de l’Arduino Uno. Elle possède pratiquement les mêmes fonctionnalités que son aînée. La différence notable se situe au niveau du port USB. La connexion au PC se fait à l’aide d’un câble micro-USB. Du fait de sa taille, la Nano s’avère un outil très utile et pratique pour les débutants en programmation ou pour ceux qui souhaitent faire de la programmation par pur loisir. Sa taille minime est un véritable atout pour les professionnels qui souhaitent réaliser des projets nécessitant la conception de systèmes légers.

  • Un prix très faible

En termes de prix, la Nano coûte moins cher que la carte UNO.

  • Une puissante communauté

L’un des arguments forts de l’Arduino concerne sa communauté. En effet, elle dispose d’une communauté dynamique et réactive qui permet aux projets de prendre forme. Cette plate-forme d’entraide est composée de professionnels et d’amateurs partageant une passion commune : la programmation. Ainsi, en cas de difficulté ou de blocage, il y a toujours un membre prêt à vous aider. D’ailleurs, la plupart des projets ont déjà été exécutés par au moins un membre de la communauté, ce qui permet de surmonter toutes les difficultés.

La communauté d’Arduino est tout simplement un centre de ressources accessible à toute personne désireuse de faire de la programmation. On y trouve de nombreux liens utiles et des posts touchant à des sujets aussi diversifiés que les membres de la communauté. Ainsi, en cas de soucis particuliers avec un code, vous bénéficierez d’une aide et de précieux conseils. Si vous débutez, n’hésitez pas à commander un kit de débutant Arduino et de demander à la communauté lorsque vous avez un problème.

  • Compatibilité avec une planche à pain

Par rapport aux autres cartes Arduino au format plus grand, l’Arduino Nano a une longueur d’avance, car elle ne présente pas un espacement irrégulier de broches. Cela lui permet donc d’être adaptée sur une planche à pain Arduino.

Les inconvénients de l’Arduino Nano

Si l’Arduino Nano présente quelques avantages, elle n’est cependant pas exempte de reproches. Voici quelques points à classer dans les inconvénients :

  • Manque d’options de connectivité

La plupart des cartes Arduino manquent d’options de connectivité. Et la carte Arduino Nano ne fait pas l’exception. On note donc aussi une absence des options de connectivité chez la carte Arduino Nano.

Par exemple, la carte Nano ne propose pas les fonctionnalités Wi-Fi ou Bluetooth embarqués. Eu égard aux progrès technologiques et à l’émergence des solutions telles que la maison intelligente et l’Internet des Objets (IoT), ce petit détail peut être très désavantageux.

  • Manque de mémoire

Un second détail qui limite la puissance de la carte Nano concerne la mémoire. S’il est possible pour la carte Nano de supporter un nombre impressionnant de codes, ses limites s’observent au moment de la réalisation de projets liés à la robotique ou aux builds avec des interfaces utilisateurs complexes. Une mémoire de 32 ko est relativement insuffisante pour accomplir ce genre de tâches.

À cela, il faut ajouter que certains processus avancés peuvent nécessiter des vitesses plus importantes que celles que peut supporter une horloge calibrée à 16 MHz, soit la vitesse de la Nano.

 

Si vous débutez, n’hésitez pas à consulter notre guide pour débuter sur Arduino.

Fonctionnement de la carte Arduino Nano

Pour fonctionner, la carte Nano a besoin d’être alimentée par une prise mini-USB. Il est également possible d’utiliser une source d’énergie externe aves les caractéristiques suivantes 6-20V (pin 30). On peut également se servir d’une source d’énergie externe non régulée à 5 V (pin 27).

Pour la programmer, on peut utiliser le logiciel de programmation libre de droits disponible en téléchargement et mis à disposition par Arduino.

Au moment de la programmation, les cartes cibles à choisir sont les suivantes :

  • Arduino Diecimila
  • Duemilanove ou Nano w/ ATmega16
  • Arduino Duemilanove ou Nano w/ ATmega328 »

Il faut noter que le microcontrôleur ATmega328 de la carte Arduino Nano bénéficie d’un bootloader. Celui-ci assure le téléchargement de nouveaux codes sans pour autant solliciter un programmateur matériel supplémentaire. Toutefois, il existe une solution qui permet de se passer du bootloader afin de programmer le microcontrôleur grâce au connecteur In-Circuit Serial Programming.

Recent articles

Comment programmer l’ESP8266 avec Arduino ?

De nos jours, de plus en plus de personnes utilisent des objets connectés dans leurs vies de tous les jours. L’ESP8266 est l’élément qui...

Quel est le meilleur kit Arduino pour débuter ?

Vous êtes un passionné d'électronique, un étudiant en électronique ou juste un curieux attiré par Arduino ? Il est indispensable de disposer du meilleur...

3 projets simples que vous pouvez réaliser avec Arduino

Arduino est une marque de cartes électroniques sur lesquelles se trouve un microcontrôleur ou circuit intégré, un port USB, et des connecteurs d’entrées et...

Arduino Mega : Utilisation et fonctionnement

Qu’est-ce que l’Arduino Mega ? Pour commencer, il faut revenir à l’origine de l’Arduino. Cette carte électronique programmable sert de microcontrôleur pour la conception et...

Qu’est-ce que le bus I2C et comment fonctionne-t-il sur Arduino ?

La solution la plus simple pour établir une communication entre votre board Arduino et les différents périphériques de la carte, ou des périphériques externes...

Arduino Nano : Avantages, inconvénients, utilisation et fonctionnement

Le choix d'un microcontrôleur pour faire de la programmation dépend en réalité des situations. Autrement dit, il faut trouver ce qui convient idéalement au...

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here